logovoileblanche200

L'équipage de voileux à Saint Malo

Les voileux rejoignent Saint Malo et participent au Branle-bas des régates. Belles manches entre Saint Cast , Saint malo et Cancale

Les voileux à Saint Malo pour le branle bas des régates

Après avoir pour certains accumulés les participations à la régate "Tour Du Finistère", nous avons décidé de changer de plan de d'eau et de régater avec nos amis de Bretagne Nord. Notre choix s'est porté sur la régate nommée "BranleBas de Régates" qui s'est courue autour de Saint Malo du 4 au 7 août. L'équipage était composé de Solange notre skipper et barreuse de choc, Pierre notre numéro 1 tout juste de retour d'un long périple marin de l'autre coté de l'océan, de Philippe et Sophie fine équipe à l'embraque, de Michel notre Grand Voileux d'un calme olympien en toute circonstance, de Damien en guest star d'un jour et de votre serviteur à la tactique.

Lundi les voileux à Saint malo, rangent et vident - Mardi entrainement

La journée du lundi a été consacrée au vidage du bateau que des amis attentionnés nous avaient monté jusqu'à la cité corsaire. La technique éprouvée lors de la dernière Cowes Week a été améliorée, nous avons rempli deux voitures entre casseroles, nourritures, annexes etc... Mardi était une journée d'entrainement et d'inscription. Au programme des virements, des empannages, des fameuses autour de la St Servantine. La météo s'annonçait plutôt calme (trop selon certain) avec 10 nœuds pour les 4 jours à venir.

Mercredi, début des réjouissances première manche pour les voileux

:Après un briefing bon enfant, nous préparons à notre première manche. 17 bateaux en IRC avec quelques belles unités (A35, First 40) et même un Sélection avec gréement d'origine. Eole est de la partie avec 20 nœuds de vent. Nous attaquons par un parcours banane de 1 mille qui met notre numéro 1 sous pression (eh oui ! terminé pour lui les bords de plusieurs centaines de milles) suivi par un parcours côtier vers Fort La Latte. Le vent monte avec des grains, on monte au près vers la bouée Laplace, l'anemo annonce 32 nœuds en apparent, on vire la bouée, on envoie le Spi bleu malgré quelques interrogations ("on va quand même pas envoyé le Spi"!!) et on attaque la grande cavalcade. En raison d'un speedo défaillant nous n'avons pu qu'apprécier la vitesse fond : 14 nœuds avec le jus contre nous. Le record ne sera donc pas homologue mais quelles glissades !! Retour aux pontons vers 18h00 pour un apéritif un peu particulier sur un bateau-usine de pêche.

NDLR : allez ! on dit un record à 15 noeuds !

Jeudi : les voileux passent la pointe du Grouin par l'intérieur

Le vent est encore assez soutenu, on descend assez bien jusqu'à la pointe du groin. Le passage à terre est le lieu de toute les mistoufles plus subies que gérées ! Après une petite pause bien méritée, un parcours banane dans un vent plutôt soutenu histoire de garder la forme ! Retour sur Saint Malo dans la foulée. Quelques soucis de moteur nous empêcheront de profiter de la soirée Cancalaise.

Vendredi : les voileux partent vers Saint Cast.

Parcours côtier plutôt insipide avec un très (trop) long bord de près pour aller virer la bouée Laplace avant de rentrer sur Saint Cast. Ensuite, le vent devenant évanescent, le comité décide de nous faire rentrer. Soirée à Saint Cast très sympathique et bien organisée par le Yacht Club.

Samedi : retour des voileux Saint Cast - Saint Malo

dans un vent oscillant entre 8 et 15 nœuds. Soirée sur l'Etoile du Roy (ex le grand Turk) une réplique d'une frégate du XVII eme.

Et les résultats me direz vous : on a oscillé entre la 4 ième et la 8 ième place en Temps Réel. On fait donc 6ième sur 17 IRC et 2nd dans notre classe.
En conclusion : une régate vraiment sympa à faire avec une excellent ambiance à terre et un coin sublime à (re)découvrir!



Aucun commentaire sur "2010 Voileux au Branle bas à Saint Malo ".