2013 08 sanquericonesamedi 20 Juillet, electron libre nous - Martine, Lucile, Matthieu et Marc- attend sagemment à Roscoff Bloscon, au bout d'un océan de teck
On charge nos petites affaires -en essayant de ne pas salir tellement c'est propre- et c'est déjà l'heure de  l'apéro.
Dimanche,  pas la peine de se lever tôt -question courant- et vers midi on appareille pour Trebeurden et les Côtes d'Armor. Les coefs montent, bientôt 108, ça défile grâce au flot, on arrive à PM à  Trebeurden et -au coucher du soleil- on flotte au milieu des grèves.

2013 08 sanquermegalithe

cliquer sur l'image pour lancer le diaporama

2013 08 sanquerploum

Coincé derrière la porte on en profite lundi matin pour la randonnée des mégalithes, 3 bonnes heures de marche pour trouver les pierres cachées au milieu des champs et des landes. Matthieu nous fait une nav presqu'aussi précise que maxsea+GPS. Il fait super chaud dès que l'on quitte les pontons, ca donne soif!


Fin d'après midi il est temps de rejoindre Perros, avec le flot.
On retrouve une cohorte de lords Anglais et autres Belges qui transitent -pépères- vers le nord. On profite d'une nouvelle matinée derrière l'écluse pour faire le sentier des douaniers de Perros à Ploumanach. on est pas tout seuls, c'est très beau , très chaud , on a toujours soif...


A marée haute on décide de prendre l'air frais en mer et d'approcher les Sept-iles pour un apéro avec les oiseaux. Mais même à une demi-heure de l'étale il y a encore 2.5 noeuds de jus traversier. Le courant ne renonce jamais dans ces parrages, c'est pas comme nous qui laissons tomber les piafs - mais pas à l'apéro- et on revient  avant la fermeture du sas.

2013 08 sanquerseptilesLe lendemain retour vers Roscoff sous voiles, le vent s'est un peu levé.
Cette fois on passe près des Sept-iles pour les photos. On en trouve que six! Finalement on ré-amarre les pontons de Bloscon,  presqu'avec un peu trop d'empressement vu qu'au ponton H où on nous a relégués il y a au moins 3 noeuds de courant (gaffe au courant! avait dit fort justement notre cerbère).

Jeudi on rend visite au fort du Taureau, près duquel on ne passe plus en allant vers Morlaix, et vendredi on termine par un tour de Batz, en serrant les fesses dans le chenal à terre à pleine marée basse. On regarde -nostalgique du temps d'avant Bloscon-les bouées près du banc de sable au SE de Batz, et l'on croise avec le "Bel Espoir" qui passe par là.

Tout finit par un solide apéro avec l'équipage du Tourduf.

Marc

Seuls les voileux connectés peuvent publier un commentaire