PB030009BOn laisse passer le grain et on voit après. Petit 15 noeuds dans la rivière, ça mousse un peu dehors. Eau verte magnifique, avec moutons blancs, et du soleil et un ciel bleu, et derrière, un ciel noir, mais noir...

Le comité envoie l'aperçu. On sort sous l'arc en ciel, le mach 45 bombarde sou GV seule. Le sémaphore en conversation avec le comité annonce "cette nuit c'est passé de 20 noeuds à 56 noeuds en une minute, là ça vient de passer de 26 à 35 noeuds, vous êtes clair pour au moins 20 minutes. Les grains mettent entre 20 et 40 minutes pour venir de Groix, là c'est clair, vous avez au moins 20 minutes de clair." Le comité mouille un parcours courageusement. La flotte fait des in and out.
Comité : "ça noircit sur Groix. Un grain de renforce sur Groix, on va arrêter là." Le comité envoie Aperçu sur A. Plus de courses ce jour. Merci le comité. On est sorti, On a pris l'air, c'était magnifique, avec des arcs en ciel, le mach 45 toutes dérives relevées à 15 noeuds au petit largue, le J qui essaie son spi pour voir. A plus on reviendra.

 

 

PB030011BPB030013B

Commentaires   

#10 Bruno 07-02-2014 00:09
bonujour, y a top d'air pour moi!
#9 Manuel 27-11-2013 22:59
On avait dit, si on a 42 noeuds à l'anémo dans la rivière, on fait demi tour. C'était il y a quelques années, un spi ouest à décorner les bœufs. La dernière fois (nov 13) c'était tranquille dans la rivière. Non Monsieur, on est resté logique. Bon c'est vrai que si le comité avait envoyé, on y serait allé. ;)
#8 Pierre 25-11-2013 17:50
Citer :
Le comité envoie Aperçu sur A. Plus de courses ce jour. Merci le comité
Citer :
Louons la prudence de Comité
Il y a quelques années (5, 10, 20 ?), lors d'une Cowes week, nous avions loué la sagesse des British qui restent au port, alors que le comité pète tous les départs, par tout temps. Seuls motifs d'annulation : bout de ligne invisible because brume, ou alors vent nul.
Plus tard, on avait grandi : "40nds au Trého, on rentre".

Ce doit être un signe de jeunesse, mais on fait maintenant comme les autres, en priant qu'ils ne montent les enchères. Ah non, je crois avoir lu qu'on ne suivait pas les Surprise mettant le spi !
#7 Matthieu 21-11-2013 11:29
Effectivement, Hornblower plutôt. Le pauvre Forester doit se retourner dans sa tombe !
#6 Eric 20-11-2013 23:17
Blowhorn, connais pas. Christophe, ce serait pas plutôt Hornblower ?
#5 Lionel 14-11-2013 22:20
Un noeud de cabestan et une demi clé : oui oui et encore oui.
Vive les standards!
#4 Manuel 14-11-2013 20:14
Un noeud de cabestan et une demi clé
#3 Lionel 13-11-2013 21:37
Je suis d'accord avec Christophe : noeud cabestan gansé = noeud de polytechnicien de la voile
C'est super sur le papier... mais dans la vraie vie...
#2 Manuel 13-11-2013 13:16
Au moins on a pris l'air, et on gardé le mât et la quille. Tout va bien. Manuel
#1 Christophe 12-11-2013 21:23
Louons la prudence de Comité. N'empêche que dimanche, on aurait bien aimé en découdre sur une manche ou deux ...
Note 1: le noeud de cabestan gansé, c est nul pour attacher les pare-batt ! J ai vu celui que je venais de frapper sur la filiere tribord s'éloigner gaiement vers les parcs à huitres. Récupération impossible car comme l'a fait remarquer Manuel: "Des pare-batt on en a plein le garage, mais de quille ... on n'en a qu'une."

Note 2 : Vu la meteo, le week end a aussi été culturel. Au cours d'un Time up mémorable, il fut quand même question de Blowhorn, de Rimbaud et de Bob l'Eponge

Seuls les voileux connectés peuvent publier un commentaire