IMG 0259WE 4 jours avec deux collègues.  On devait être davantage, mais malgré les désistements on a décidé de partir. Et on a bien fait : cet aller retour vers les Glénan, avec du sud-ouest pour monter et du nord pour redescendre a été un petit bonheur.


Arrivée à Groix vendredi soir, juste à temps pour prendre en remorque un petit voilier en panne de moteur qui était en train de dériver quasiment entre les deux feux d’entrée du port. Puis amarrage dans un port qui, bizarrement pour un vendredi soir, était déjà bondé. Sûrement les Lorientais, qui, juste après le boulot, foncent à leur bateau pour aller passer la soirée chez Beudeff.  Putain, qu’est-ce qu’on fout à Paris ?

 


Samedi, route sur les Glénan, au près dans un vent de SW 15 nds qui a eu raison d’au moins un estomac. Mouillage à la Pie, faute à une marée basse matinale qui n’aurait pas permis de ressortir de la Chambre. Cela dit la rotation du vent au nord pendant la nuit n’a pas rendu le mouillage si inconfortable. Un peu quand même. La prochaine fois, je penserai à rabanter le chariot d’écoute de GV qui fait tchac tchac juste au dessus de la cabine arrière.

Descente directe sur Le Palais dimanche, au portant, pour finir dans un resto à manger des gambas et des nouilles, puis à la maison rose pour siroter des daiquiris.

Et lundi, à l’heure normalement dévolue au brief, points d’actu et autres tableaux de bord, on contournait Houat par le sud pour aller mouiller devant la grande plage et déjeuner sous un soleil de plein été.

Le bonheur.

Tout va bien à bord. Le pilote marche nickel. Mieux qu’avant je trouve, car il lui arrivait régulièrement de décrocher brutalement, ce qui ne s’est pas produit ce WE. L’annexe est maintenant étanche. Un grand merci à Michel car rentrer du resto sans avoir les chaussures qui baignent jusqu’au haut des chaussettes est indéniablement un plus.

Seuls les voileux connectés peuvent publier un commentaire